Histoire d’un chemin initiatique.

Jeune enfant, elle est pleinement vivante, en état d’union avec sa nature. Dès l’âge de 5 ans, des questions intérieures aux réponses intuitives et fulgurantes, la traversent. Elle distingue le non-né, de la manifestation dans ce monde.

A l’âge de raison, le drame de la séparation familiale, la plonge dans la souffrance et l’incompréhension du monde des adultes. De l’harmonie, au chao, le malaise intérieur s’installe, la coupant de son potentiel inné.

A l’adolescence, le mal-être s’amplifie, perdue entre son extra-lucidité et sensitivité et les injonctions éducatives normatives. Elle cède aux doutes et plonge dans la mésestime d’elle-même.

Jeune adulte, elle se soumet à l’identification du personnage de la victime devenant totalement paralysée par la noirceur du jeu dans lequel elle est noyée. L’histoire se fissurera progressivement à la naissance des enfants. Une brutale montée de Kundalini la conduit à vivre une répétition de choc violents qui mettront fin à cette irrespirable situation. L’état d’union universelle commence s’infuser dans les différentes parties de son être.

Le yoga vient à elle, plusieurs directeurs d’école de yoga lui demandant d’enseigner pour leur centre. Simultanément, la maladie l’oriente vers la médecine traditionnelle indienne, l’ayurvéda. Ses voyages en Inde se multiplient, la guident vers le dépouillement des couches de croyances et d’identification. La résistance aux expérience de sa destinée, lui fera vivre les profondeur de la souffrance.

Malgrés tout, les expériences mystiques s’accroissent, son premier maître spirituel apparaît et en quelques mois les Samadhi se succèdent jusqu’à l’expérience du non- manifesté . Nommée Acharya et promise au titre de Swami (Maître spirituel), elle remet en cause un temps la tradition , les lieu de culte et décide de se défaire de ses titres et de leurs connotations. Elle s’oriente alors vers le rôle d’enseignante et formatrice en développement spirituel. Elle fonde dans la plus grande simplicité, le Centre Maha Yog’ au sein de la maison familiale. Elle consacre son temps à la dévotion et développe ce lieu-ressources comme un espace d’expérimentations spirituelles pragmatiques . Elle créée ses propres supports d’accompagnement à la transformation intérieure et à la transcendance: Self -purification, Conversation avec l’âme et les formations Sakshi yog’ et Sakshi méditation. Son approche naît de ses propres réalisations spirituelles et des enseignements qu’elle réceptionne par canalisation. Sa présence et son action sont orientées vers la fondation d’une humanité plus heureuse, plus consciente, plus alignée, plus en paix.